Plein écran
Chargement...
 

InfoCindynique

L'infocindynique est une application des Cindyniques au domaine du risque et des conflits informationnels. Les Cindyniques (sciences du danger, du grec κίνδυνος : danger, péril, ou : combat, bataille) ont été impulsées par Georges-Yves Kervern à la suite de catastrophes majeures, comme celles de Bhopal ou Tchernobyl. Par rapport à la représentation classique bidimensionnelle du risque (probabilité x gravité), le renversement majeur de l'approche cindynique a consisté à replacer les organisations humaines au coeur des problématiques de danger. La construction rigoureuse des modélisations cindyniques s'appuie sur les travaux de Mioara Mugur-Schächter, qui a élaboré une méthode épistémologique : la méthodologie de conceptualisation relativisée (MCR).

Schématiquement, les acteurs d'une situation de danger sont représentés dans un espace à cinq dimensions (donc un 'hyperespace') permettant d'observer les informations brutes d'un acteur, ses modèles ou connaissances, ses objectifs, les règles qu'il doit suivre, et ses valeurs. Dans cet hyperespace, les déficits d’un acteur par rapport à l’idéal, et les dissonances ou différences entre acteurs réels déterminent la vulnérabilité d’une situation, c'est à dire sa propension à générer des accidents, des catastrophes, ou des événements 'non souhaités'.

Dynamiquement, l'évolution d'une situation peut soit être subie (cas des catastrophes), soit être maîtrisée par l'application d'opérateurs de transformation intentionnels visant à réduire sa vulnérabilité par la réduction des déficits et des dissonances observés. L'invulnérabilité atteinte est la 'résilience' de la situation.

Partant d'une réflexion sur la mise en œuvre des concepts de défense en profondeur sur internet, l'infocindynique a initialement considéré les risques informationnels dans des contextes d'infoguerre socio-économique et de luttes d'influence législative. Les pratiques observées ont ainsi mené à modéliser les flux intangibles échangés entre acteurs comme des moyens de transformer leurs hyperespaces, et de contrôler leurs comportements.

La prise en compte des situations de confrontation avérée, dépassant le cadre des dissonances ou des simples conflits de la vie quotidienne, et impliquant des actions hostiles et complexes, a nécessité une extension du modèle cindynique initial : chaque acteur y est représenté comme ayant une observation propre de la situation (sa perspective) et une estimation personnelle de ce qu'elle devrait être idéalement (sa prospective). La perspective et la prospective d'un acteur constituent sa situation relative, et l'ensemble des situations relatives constituent une méta-situation (ou : un spectre de situations). Cette notion permet de mettre en évidence des différences de prospectives : les divergences, et des différences de perspectives : les disparités de perception. La conflictualité d'un spectre de situations est fonction de ces divergences et disparités. En termes de dynamique des transformations, la puissance d'un acteur est définie comme sa capacité à imposer sa prospective, et donc en particulier à conformer les autres acteurs.

Le noyau descriptionnel infocindynique ainsi obtenu est volontairement compact et limité, de façon à être actionnable dans des domaines et des cultures divers, à favoriser la transdisciplinarité, et à permettre des extensions et des applications spécifiques et adaptées.

 

Pour approfondir

Modélisation MCR infocindynique :
Extension du concept vulnérabilité/résilience : Opérateurs de conformation, conflictualité et conciliance des situations infocindyniques.
Modélisation MCR des situations cindyniques, multipolaires ou conflictuelles.
P.Cohet. (Licence CC BY-NC-ND 3.0)

Disparités de perception et divergences prospectives : prévention et résolution de conflits, maîtrise des risques, et développement.
Infocindynique et complexe Conflits-Risques-Développement.
P.Cohet. (Licence CC BY-NC-ND 3.0)

Applications :
Loi de Programmation Militaire 2014-2019 : Eléments d’évaluation du risque législatif lié à l’article 13.
Document de travail - Interceptions de sécurité et Société de l'information.
P.Cohet. (Licence CC BY-NC-ND 3.0)

Black swans, red herrings : Analyse infocindynique d’un scénario de bifurcation des cyber-luttes.
Cyber-défense, ANSSI & opérateurs d'importance vitale, lutte informatique offensive & attrition cognitive.
P.Cohet. (Licence CC BY-NC-ND 3.0)

Approche infocindynique des crises financières et économiques : Lutte cognitive, étiologie des situations ante-crises et opérateurs de transformation pré-catastrophique.
Document de travail - Annexes : Evolutions des descriptions cindyniques, Formalisations MCR.
P.Cohet. (Licence CC BY-NC-ND 3.0)

Aspects stratégiques :
Cindyniques et Art de la guerre, Infocindynique et Ultraguerre : La convergence cachée des sciences du danger et de la pensée stratégique chinoise.
Maîtrise des propensions chez Sun Tzu et Georges-Yves Kevern, Guerre hors limites et réponse infocindynique.
P.Cohet. (Licence CC BY-NC-ND 3.0)

Méthodologie MCR :
La Méthode de Conceptualisation Relativisée. M.Mugur-Schächter.
Vidéo en ligne : Le Tissage des Connaissances. M.Mugur-Schächter. (autoriser les cookies)

 


(Dans l'antémémoire)
Actualiser