Chargement...
 

Prévention des risques et conflits

 

Covid-19

Comme de nombreuses autres organisations, l'IFREI subit les effets de la pandémie de Covid-19: cette pandémie révèle une impréparation globale symptomatique d'une sous-estimation généralisée de l'importance des actions et initiatives de prévention, et d'une évalution fautive des priorités. Cette situation démontre l'importance et la nécessité des initiatives de développement des capacités de prévention telles que celles portées par l'IFREI, qui visent à la réduction des vulnérabilités et conflictualités, notamment dans les zones les plus vulnérables. Cela étant, si la crise actuelle entrave nos projets, elle renforce dans le même temps notre détermination à les mener à bien et à œuvrer pour une plus large diffusion d'une véritable culture de la prévention.

 

L'IFREI a pour finalité la prévention des risques, qu'ils soient d'origine accidentelle ou intentionnelle, et la réduction des conflictualités. L'IFREI développe et diffuse la méthodologie cindynique, qui a pour particularité de replacer l'humain au cœur des problématiques de danger et de prévention : au-delà des aspects techniques, l'approche cindynique de la prévention est avant tout organisationnelle, basée sur une pensée stratégique, et orientée vers l'efficience opérationnelle.

Historiquement, l'IFREI s'est initialement consacré aux risques immatériels, et en particulier aux risques émergeant avec le développement des nouvelles technologies, des sociétés de l'information ou du "cyberespace", aujourd'hui en cours de militarisation. L'approche cindynique, focalisée sur les aspects organisationnels, était particulièrement adaptée au domaine des risques immatériels. L'IFREI a été amené à prolonger les modélisations cindyniques de façon à spécifiquement prendre en compte les situations conflictuelles : cela a permis de compléter les notions de résilience et de réduction des vulnérabilités par les notions de phénomènes de friction et de réduction des conflictualités.

Ces évolutions mènent à étendre les domaines d'utilisation des Cindyniques au-delà du strict domaine de la prévention des risques : la modélisation rigoureuse de la notion de conflictualité permet la mise en œuvre de la méthodologie cindynique dans le domaine de la prévention des conflits et de la réduction des conflicitualités. Par ailleurs la notion de conflictualité recouvre en pratique un continuum, dont font partie les conflictualités et divergences faibles, qui dégradent l'efficience des actions de développement. La méthodologie cindynique est donc doublement utile au développement : d'une part parce qu'elle permet de prévenir les dommages humains ou environnementaux trop souvent associés aux actions de développement, et d'autre part par sa capacité à réduire les phénomènes de friction et à permettre des gains d'efficience opérationnelle.

Après une première phase principalement consacrée au développement méthodologique et à l'évolution des modélisations, l'IFREI s'implique maintenant dans la diffusion de la méthodologie cindynique et le renforcement des capacités de prévention en Afrique subsaharienne, où l'espérance de vie est la plus faible au monde.

(Dans l'antémémoire)

Changer de langue